Entre bois et mer


J'en rêvais. Depuis plusieurs années maintenant je rêvais de découvrir de mes propres yeux ce cimetière de bateaux qui me fascinait. Qui me fascine toujours. L'un des derniers cimetières d'épaves de France.

Lorsque j'ai entendu parler de ce lieu pour la première fois, j'avais une addiction pour toutes les choses abandonnées. De la peinture écaillée, une vitre brisée, des maisons et autres lieux atypiques engloutis par la végétation. Encore aujourd'hui j'adore ça. Ces lieux chargés de souvenirs.





J'ai eu un coup de coeur, ni plus ni moins. Cet endroit, que j'ai envie de garder secret, m'a demandé des heures et des heures de recherches pour trouver sa localisation. Un peu comme un trésor, sur une carte jaunie par le temps.

Et ce n'est que plusieurs années plus tard que j'ai pris mon courage à deux mains. Je me devais de rencontrer ce lieu qui m'obstinait. Lui faire face, une bonne fois pour toute.




Entre bois et mer, je suis restée de marbre. La beauté de ces vestiges du passé, vaisseaux fantômes englués dans la vase, envahis par les algues, m'a frappé. Ils sont là, pétrifiés par l'iode et les marées. La légende raconte qu'en se décomposant sur terre, ils se reconstruisent sous l'eau pour embarquer au paradis les âmes des marins morts en mer. J'ai envie d'y croire.


Parce que ces épaves, ne sont pas qu'épaves.

2 commentaires :

  1. Magnifique ! Et tes photos sont dingues ! Je n'avais pourtant jamais entendu parlé de cet endroit, je file me renseigner
    A très vite je l'espère

    RépondreSupprimer